Home / International / Afrique / Afrique de l’Ouest: le guinéen Alpha Condé va soutenir Mahamadou Issoufou du Niger, candidat à la présidence de la CEDEAO

Afrique de l’Ouest: le guinéen Alpha Condé va soutenir Mahamadou Issoufou du Niger, candidat à la présidence de la CEDEAO

Prévue les 28 et 29 juin à Abuja (Nigéria), le sommet de la CEDEAO s’annonce grandiose. Les soutiens se multiplient pour les candidats à la présidence de l’organisation dont sont membres plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest.

Au cours de cette élection, un président en exercice de l’organisation sera élu avec la majorité des votants. Candidat à cette élection, la Guinée compte soutenir le président Nigérien, Mahamadou Issoufou.

Une délégation guinéenne conduite par le ministre d’Etat, en charge de la défense et des affaires présidentielles a porté le message du président Alpha Condé auprès du chef d’Etat Nigérien, ce dimanche 23 Juin 2019. Mahamadou Issoufou a eu un tête-à-tête avec les émissaires d’Alpha Condé.

« Vous avez devant vous une délégation du Professeur Alpha Condé qui est venue transmettre, à son frère et ami, un message. Nous avons profité de l’occasion aussi pour discuter avec le Président sur la situation au niveau national et au niveau sous régional » a rapporté à la presse, Dr Diané.

Alpha Condé et Mahamadou Issoufou sont de grands amis estime le ministre de la défense. Raison pour laquelle, il y a un contact permanent entre les deux hommes du continent. C’est dans ce cadre que la délégation guinéenne a tenu à expliquer au président Nigérien, la situation politique de la Guinée.

« C’est dans ce cadre que nous sommes venus expliquer la situation de notre pays et transmettre non seulement un message de salutation et de soutien Compte tenu de tout ce qui se passe actuellement  dans la sous-région,  mais aussi un message de soutien à sa candidature pour la présidence de la CEDEAO », a confié le ministre Diané.

A suivre…

Moustapha CONDE

Ceci pourrait vous interesser

Décret convoquant le corps électoral aux urnes le 16 février 2020: qu’en pense le juriste Mamady 3 Kaba ?

Alors que la signature ce lundi 11 novembre 2019 du décret convoquant le corps électoral ...