Home / Actualité / Economie / Acquis, défis et perspectives : la ministre de l’agriculture, Mariame Soguipa défend la Gouvernance d’Alpha Condé…

Acquis, défis et perspectives : la ministre de l’agriculture, Mariame Soguipa défend la Gouvernance d’Alpha Condé…

Après le Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’économie Numérique, c’était autour du ministre de l’Agriculture, dame Mariame Camara de défendre les acquis, défis et perspectives de son département ce lundi  28 janvier 2019, dans un hôtel chic de la Capitale guinéenne.

Les ministres du Gouvernement Fofana poursuivent leurs communications devant la presse nationale et internationale. Dame Mariame Camara a conféré avec les journalistes durant 3 heures. L’ancienne directrice générale de la Soguipa, a donc défendu les acquis de la gouvernance Alpha Condé dans le secteur agricole guinéen.

Dans son parlée, dame Camara a dressé le bilan de la troisième république de son département de 2011 à 2018. Elle a dressé les projets, reformes, et initiatives présidentielles enclenchées dans le secteur sous le président Condé.

S’exprimant sur les efforts en faveur du paysannat guinéen, elle indique qu’en matière d’approvisionnement en intrants, le Gouvernement, a mis à la disposition des producteurs, des engrais destinés à toutes les filières agricoles, à travers le fonds de soutien à la campagne.

Selon la ministre, l’approvisionnement en engrais a connu une évolution significative. Car, soutient-elle, elle est passée de 2.000 tonnes par an jusqu’en 2010 à 100.000 tonnes en 2018.

« Ainsi, depuis 2011, au total 213. 835 tonnes d’engrais ont été distribuées aux producteurs au prix subventionné de 135. 000 GNF contre 230. 000 FG, le sac de 50 kg au prix sur le marché, soit un taux de subvention de 59% » a-t-elle chiffré, avant d’ajouter qu’en matière de semences vivrières améliorées, 19. 000 tonnes de riz, 1.494 tonnes de maïs et 254 tonnes de soja, ont été distribuées tandis qu’avant 2010, il n’existait aucun mécanisme d’approvisionnement de semences, malgré l’existence des centres semenciers qui sont restés inopérants.

« En dépit de la crise sanitaire en 2014-2015, due à la maladie à virus Ebola, la Guinée a mis 330 tonnes de semences de riz à la disposition des pays voisins, comme le Libéria et la Sierra Leone », a soutenu la patronne du département de l’agriculture.

Alpha B.

Ceci pourrait vous interesser

Kaporo-Rails : MTN-Guinée assure ne pas être associée à l’achat des domaines litigieux

Suite à la déclaration numéro 6 publiée le 16 septembre par les victimes de Kaporo-Rails, ...