Home / Culture / 1948 – 2019 : les Ballets Africains de Guinée célèbrent ses 70 ans de triomphe

1948 – 2019 : les Ballets Africains de Guinée célèbrent ses 70 ans de triomphe

La culture guinéenne par le biais des Ballets Africains de Guinée sera de retour sur l’échiquier mondial. Les productions Tidiane World Music en collaboration avec les Productions World Music USA, se sont donnés pour mission de piloter ce projet qui s’inscrit dans le cadre du programme de la célébration des 70 ans de carrière du légendaire groupe.

C’est deux structures ambitionnent de faire tourner cette mythique troupe folklorique sur tous les continents et surtout dans les grands festivals de musique et de danse à travers le monde, courant 2019. Une relance, normalement qui se situera dans un cadre de collaboration Public – privée.

70 ans de carrière, ça se fête !

Pour démarrer ce ‘’projet ambitieux’’, les Ballets Africaines constitués d’une nouvelle  génération d’artistes, ont présenté en avant-première leur nouvelle création intitulée ‘’Tam-Tam Ba’’, le samedi 29 septembre 2018, au centre culturel franco guinéen.

Pour la suite du programme, la troupe au grand complet, se produira le 26 janvier prochain dans la salle de fête du centre commerciale de Kipé, Prima Center. A travers ce deuxième spectacle, la troupe de Jeanne Macauley (72ans) et de Hamidou Bangoura (75ans) célèbrera son 70ème anniversaire.

Une œuvre de Fodéba Keïta… 

Fondé à Paris, la troupe de Feu Keita Fodéba avait changé plusieurs fois de nom, devenant le Théâtre africain de Keïta Fodéba en 1949, puis les Ballets africains de Keïta Fodéba en 1950, et les Ballets africains de la République de Guinée, à l’indépendance du pays, en 1958.

‘’Les ballets Africains’’ fut la première troupe du continent à parcourir le monde, avec près 250 spectacles par an. Egalement la première au monde à se produire sur le podium de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, aux États-Unis, à l’occasion de la célébration de l’année internationale des droits de l’homme, en 1968.

Les Ballets africains ont révélé bien des artistes de grande renommée, comme Sory Kandia Kouyaté – « le rossignol des savanes », premier Africain à décrocher le grand prix de l’académie Charles-Cros –  Italo Zambo, l’un des rares Africains à figurer parmi les trois cents célébrités du Forum mondial des arts – ou le joueur de kora Bakary Sissoko.

Malheureusement depuis la mort du président Hamed Sekou Touré en 1984, l’actuelle troupe Hamidou Bangoura vit une longue descente aux enfers, la culture n’étant plus considérée comme une priorité en Guinée, ce groupe dont ses recettes ont longtemps permis de payer les salaires des fonctionnaires guinéennes suite au ‘’Non’’ de la Guinée lors du referendum de 1958, ne bénéficie absolument pas de grands soutiens.

Alors c’est ce blason, compte redorer Tidiane Soumah à travers sa structure, Les productions Tidiane World Music. Rendez-vous ce 26 janvier au Prima center de Kipé, pour vivre ensemble les 70ans du mythique Ballets Africains.

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : le nouveau représentant-résidant du PNUD reçu par Dr Mohamed Diané…

Le ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles et de la Défense nationale a reçu ce ...